PARTAGER
Pr Ahmadou Aly Mbaye, ex-Doyen de la Faseg.

Pr Ahmadou Aly Mbaye, qui va remplacer Pr Ibrahima Thioub à la tête de l’Ucad, aura la lourde tâche de veiller à une reprise normale des cours après plus de 4 mois d’arrêt à cause de la pandémie du coronavirus. Le Secrétaire général du Sudes/Enseignement supérieur rappelle que le Pr Ibrahima Thioub avait réussi à mettre fin aux années universitaires qui se chevauchaient. Mais aujourd’hui avec le Covid-19, le nouveau recteur fera face au grand défi de veiller à un retour normal d’une année universitaire. Sur Seneweb, le Secrétaire général du Saes a soutenu que «le chantier le plus pressant, c’est celui des préparatifs de la reprise des cours prévue le 1er septembre». D’après Malick Fall, «il faudra que toutes les dispositions soient prises pour assurer la sécurité sanitaire de tous les acteurs au niveau de l’Ucad». M. Fall a également relevé les problèmes liés aux infrastructures. «Le nombre de places assises est très en deçà des normes édictées par l’Unesco. Il s’y ajoute aujourd’hui un autre phénomène très inquiétant qui est celui de départ massif à la retraite, pratiquement de la crème de l’université Cheikh Anta Diop», a-t-il déclaré.
Pour sa part, le coordonnateur du Saes à l’Ucad, Abdoulaye Dieng, espère que le nouveau recteur Mbaye «aura la force et la clairvoyance de résoudre les problèmes de l’Ucad et d’entamer toutes les réformes nécessaires». Ce membre du Saes se réserve de parler de leurs attentes, «en attendant de le (le nouveau recteur de l’Ucad) rencontrer», arguant qu’ils n’ont pas pratiqué leur nouvel interlocuteur. Toutefois, M. Dieng estime qu’il y a beaucoup de défis à relever et des réformes à faire. «Nous l’attendons sur le terrain pour la résolution des problèmes», a-t-il déclaré.
Le Secrétaire général du Sudes/Enseignement supérieur soutient que l’autre challenge qui attend le Pr Mbaye, c’est de faire de l’Ucad une université de recherche. D’après le syndicaliste, l’Ucad en a le potentiel et c’est ce qui lui permettra d’avoir un bon rang dans le classement des meilleures universités du monde.
Par ailleurs, Oumar Dia a profité de cette occasion pour relever que le gouvernement est en train de violer sa propre loi concernant la nomination des recteurs des universités. D’après Oumar Dia, la loi de décembre 2015 avait prévu dans le processus de nomination un appel à candidatures. D’après lui, cette loi est entrée en vigueur mais le gouvernement est en train de faire fi de cette disposition concernant la nomination des recteurs. Analysant la situation, Dr Oumar Dia qui informe que le Sudes/Enseigne­ment supérieur a été toujours contre cet appel à candidatures concernant le poste de recteur, soutient que le gouvernement «est mal à l’aise avec cette loi».
Il faut noter que le nouveau recteur de l’Ucad, Pr Ahmadou Aly Mbaye, est agrégé en Sciences économiques, Professeur titulaire des universités de classe exceptionnelle. Selon l’Aps, «directeur du Laboratoire d’analyse des politiques de développement (Lapd), il fut le Doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion (Faseg) de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here