PARTAGER

Après une victoire étriquée contre la Guinée-Bissau (1-0), les Lionceaux U17 n’ont fait qu’une bouchée de la Sierra-Leone (4-0) pour leur deuxième match du tournoi Ufoa A disputé hier à Alassane Djigo de Pikine. Un large succès qui ouvre les portes des demi-finales aux gamins de Malick Daf qui jouent contre le Cap-Vert ce dimanche.

L’Equipe nationale U17 du Sénégal a validé son ticket pour les demi-finales du tournoi de l’Ufoa A après sa large victoire sur la Sierra-Leone (4-0) hier au stade Alassane Djigo. Cette victoire ouvre les portes du dernier carré aux Lionceaux qui disputeront la demi-finale dimanche contre le Cap-Vert
Evoluant en 4-3-3 avec le milieu terrain défensif, Ameth Faye, crédité d’un très bon match pour avoir récupérer un nombre incalculable de ballons, les gamins de Malick Daf ont fait montre d’un réalisme et d’une efficacité pour ouvrir la marque (28ème) par Samba Diallo. Profitant d’un corner, ce dernier reprend de la tête le cuir au deuxième poteau pour battre le portier adverse.
Les Lionceaux vont faire le break en doublant la mise (2-0) à quelques minutes de la mi-temps par l’intermédiaire de Mouhamadou Diaw qui corse l’addition d’une frappe rasée suite à un exploit individuel.
De retour des vestiaires, les «Daf Boys» ne mettront que quatre minutes pour inscrire un troisième but par Mouhamadou Diaw qui réussit ainsi le doublé (49e mn). Avant que les jeunes sénégalais ne trouvent une quatrième fois le chemin des filets en profitant d’un but contre son camp d’un défenseur sierra-léonais.
Faisant la lecture du match, l’entraîneur Malick Daf de souligner que malgré cette large victoire, son équipe «a connu des difficultés à entrer dans le match». «Tactiquement et physiquement, il y avait du répondant en face. C’est quand nous avons marqué le premier but que le match s’est débridé. On a essayé de jouer comme on a l’habitude de le faire avec au bout les 3 autres buts inscrits», s’est félicité Malick Daf en conférence de presse.

A 90 minutes de «Tanzanie 2019»
A l’inverse du match contre les Bissau-Guinéens où les Lionceaux balançaient de longues balles, le technicien dit avoir rectifié le tir pour valoir à son équipe «de poser le jeu».
S‘il se prévaut d’un «bilan positif» au sortir de la phase de poules, Malick Daf se projette déjà sur la demi-finale de dimanche prochain qu’il considère comme le match le plus important du tournoi. «Nous préparons le prochain match qui sera difficile. Ce sera une demi-finale capitale», a soutenu le coach du Jaraaf dont l’ambition est de disputer la finale qui donne droit à une qualification à la prochaine Can de la catégorie prévue en 2019 en Tanzanie. Les gamins de Daf sont à 90 minutes de ce rendez-vous.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here