PARTAGER

En visite à l’université Gaston Berger de Saint-Louis, le nouveau ministre de l’Enseignement supérieur a promis plus de moyens financiers, la construction de nouvelles infrastructures en plus de celles qui seront bientôt réceptionnées. Cheikhou Oumar Hanne, qui a aussi promis un traitement particulier pour le temple de Sanar, s’est fixé pour ambition d’améliorer considérablement les conditions d’études des étudiants et de travail des enseignants.
Selon le ministre de l’Ensei­gnement Supérieur, cette visite qui lui a permis d’échanger avec le recteur, le directeur du Crous, les directeurs d’Ufr, les autres directeurs et les étudiants avant de visiter certains chantiers en cours de réalisation, lui servait de prise de contact avec l’ensemble des acteurs de l’université Gaston Berger de Saint-Louis.
Faisant le point  sur cette visite, Cheikhou Oumar Hanne a souligné avoir constaté un bon déroulement des enseignements dans le campus de Saint-Louis où la situation est stable. Visiblement touché par les difficultés dont fait face actuellement l’Ugb qui porte encore les stigmates des évènements de l’année dernière et du mois d’avril dernier, il a fait savoir que l’Etat a pris l’option de renforcer les moyens de l’institution universitaire afin de mettre les différents acteurs dans de meilleures conditions de travail. Dans ce sens il a révélé que de nouveaux postes budgétaires seront créés pour le recrutement de nouveaux enseignants dans le but de permettre aux différentes Ufr d’augmenter leur personnel.
Toujours pour mettre les enseignants et les étudiants dans de meilleures conditions de travail, il a aussi annoncé sa décision de favoriser l’Ugb dans les arbitrages budgétaires pour entre autres le remplacement du Rectorat saccagé par les étudiants afin de doter le recteur et son personnel d’un cadre de travail moderne, la construction de nouvelles salles d’études, la réfection des restaurants pour les mettre aux normes et surtout la construction d’un nouveau restaurant de 10 000 places. En plus de ces réalisations, le ministre de l’Enseignement supérieur, qui a visité plusieurs chantiers en cours, a fait savoir que plusieurs de ces projets seront réceptionnés. Il s’agit notamment de 19 laboratoires  construits dans le cadre du projet de 100 laboratoires initié par le président de la République, d’un château d’eau d’une capacité de 400 m3 devant permettre à l’Ugb d’avoir une autonomie de quatre jours, l’achèvement de travaux d’assainissement du campus et la réception de 2000 nouveaux lits pour l’hébergement des étudiants. Par ailleurs, le ministre de l’Enseignement supérieur a promis de mettre à la disposition de l’Ugb, avec la participation du Rectorat, un budget de 2 milliards de F Cfa qui sera trouvé par le biais d’une réorganisation budgétaire interne du ministère avec l’appui du ministère des Finances pour que la prochaine rentrée universitaire de fasse dans les meilleures conditions afin de pacifier l’espace universitaire. C’est ainsi qui Cheikhou Oumar Hanne, qui a rencontré les étudiants pour écouter leurs doléances, a invité ces derniers à privilégier le dialogue. Pour lui, l’Etat a voté un budget de plus de 251 millions pour le ministère de l’Enseignement supérieur dans le but de faire de ce secteur un secteur d’excellence. Il souligne que pour atteindre cet objectif, il faut que chacun respecte ses engagements, que chacun res­pecte l’autre, que chacun ait la volonté de trouver des solutions et soit patient.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here