PARTAGER

Les syndicats n’ont pas échappé au diktat du Covid-19. La pandémie continue de dicter sa loi en étalant ses tentacules dans le monde du travail, instaurant ainsi un 1er Mai covidé. Histoire de sauver les apparences, la classe syndicale a même cherché à résister par le biais d’une vidéo-conférence avec le président de la République ce vendredi, si l’on suit bien les explications de Cheikh Diop, patron de la Cnts/Fc. Mais le coronavirus leur a opposé son niet. Ainsi, tout le monde du travail va se plier au rythme de la fameuse maladie contagieuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here