PARTAGER

Les Français arrivent avec Total et le ministre de l’Energie claque la porte. Cette concomitance, au-delà des déclarations des uns et des autres, n’augure rien de bon à l’approche des Législatives. Thierno Alassane Sall aura-t-il été le preux chevalier ayant comme étendard la défense des intérêts du Sénégal, ou juste un entêté voué à mettre des bâtons dans les roues du Pse ? Le temps le dira sans doute. Il n’empêche, à quelques semaines des Législatives, ce départ n’est pas de nature à conforter le camp présidentiel, car il vient se greffer à d’autres histoires pas nettes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here