PARTAGER

C’est dans un contexte de retrouvailles Wade-Macky que les camps se multiplient dans l’opposition. Trois des quatre candidats malheureux à la dernière Présiden­tielle peaufinent un «cadre de concertations». Il s’agit de Idrissa et ses alliés Gakou, Papa Diop et Hadjibou Soumaré, Madické Niang et Issa Sall. Sonko, lui, a choisi sa coalition Jotna.

Vraisemblablement, le paysage politique est en train de connaître une nouvelle recomposition. C’est l’essence de ce qui fut le C25 (les 25 candidats et recalés de la Présidentielle) qui se retrouve éparpillé en grands ensembles. Même si le Front de résistance nationale (Frn) demeure encore la plateforme politique et stratégique qui les unit. Il y avait déjà le Congrès de la renaissance démocratique (Crd) qui regroupe Abdoul Mbaye, Thierno Alassane Sall, Mamadou Lamine Diallo et autres, Ousmane Sonko et sa coalition Jotna. Et aujourd’hui, c’est un autre front qui est en gestation et qui regroupe d’autres grands noms de la politique. «Les leaders politiques Papa Diop, Cheikh Hadjibou Soumaré, Idrissa Seck, Madické Niang, El Hadji Issa Sall et Malick Gakou se sont réunis, à nouveau, ce jeudi 24 octobre 2019, pour poursuivre leurs échanges et réflexions sur la situation nationale. Au terme de leur rencontre, ils se sont accordés sur la nécessité de formaliser le cadre de concertations mis en place au lendemain de l’élection présidentielle du 24 février 2019», informe un communiqué qui a sanctionné la rencontre. Mais de quel cadre parle-t-on ? Il y avait en tout cas celui qui regroupait les 4 candidats malheureux qui avaient contesté la victoire du candidat de Benno bokk yaakaar. Et à l’époque, Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Madické Niang et Issa Sall s’étaient réunis chez le leader de Rewmi et avaient publié un communiqué commun. Depuis, plus rien. Constat : dans ce cadre de concertations en devenir, il y a quand même, au-delà de Madické Niang et Issa Sall, des soutiens à la candidature de Seck, comme Papa Diop, Malick Gakou et Hadjibou Soumaré.
Si pour l’heure ces leaders n’ont pas voulu s’épancher sur leur objectif, il y a que l’éventuelle formalisation de leur cadre de concertations intervient dans un contexte de retrouvailles entre Macky Sall et Abdoulaye Wade. Et peut-être une occasion de structurer leur organisation et de participer activement à la vie politique. D’autant plus que nombre d’entre eux ont observé un long silence depuis la dernière Présidentielle. Est-ce une coalition en vue des prochaines élections territoriales ? On en saura davantage certainement à la fin des concertations politiques et lorsque la date du scrutin sera fixée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here