PARTAGER

Le portefeuille de la Banque mondiale au Sénégal «est fort et il va encore le devenir davantage». En effet, «la Banque mondiale s’est engagée à financer avant fin juin 2017, de nouveaux projets à hauteur de 660 millions de dollars, soit environ 400 milliards de francs Cfa, faisant ainsi du Sénégal le plus gros bénéficiaire de ressources financières de l’Ida jamais octroyées à un pays en une année», a annoncé hier, le directeur des opérations Louise Cord, à l’occasion de la revue conjointe de leur portefeuille au Sénégal.
Le gouvernement du Sénégal, par la voix, de Amadou Ba réitère ainsi, «sa satisfaction sur   l’engagement financier de la Banque au titre de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse), pour un montant de 500 milliards de francs Cfa au groupe consultatif pour le Sénégal». D’ores et déjà, à deux ans du terme du Plan d’actions prioritaires du Pse, se réjouit le ministre, «la Banque mondiale a concrétisé à hauteur de 425 milliards de francs Cfa, soit 85%, ses engagements financiers».
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here