PARTAGER

C’est devant les Tribunaux que se jouent les prolongations du scrutin du 24 février dernier. Les membres de l’opposition arrêtés au cours de la campagne émaillée de violence ont commencé déjà à défiler devant les prétoires. L’un des pro-Khalifa Sall qui battaient campagne pour Idrissa Seck, El Hadji Baba Thiam, a été présenté hier au juge des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar. Comptable de formation et père de 3 enfants, le prévenu a été arrêté à la suite des échauffourées entre militants de Benno bokk yakaar et ceux de la coalition Idy 2019. Ce jour-là, les caravanes des deux candidats se sont croisées dans les rues de la Médina. «J’ai eu un échange avec un individu en civil. Rien ne m’indiquait que c’était un agent de la police», s’est expliqué le prévenu face au juge et ses assesseurs. En ce qui concerne le délit d’outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions retenu contre le mis en cause, Me Ndèye Fatou Sarr dira : «On n’a pas fait état de propos supposés tenus par son client. Cette infraction ne peut pas être retenue contre le prévenu. Il a été arrêté parce qu’il est de l’opposition. C’est la seule raison.» L’enquêteur et la victime, dit-elle, constituent la même personne, donc il y a un problème de partialité.
Dans son réquisitoire, le procureur a déclaré que «le mis en cause a laissé parler ses émotions. Je pense qu’il a appris la leçon. Alors, une peine assortie du sursis suffit pour le ramener à la raison», a-t-il demandé. Il a requis 6 mois avec sursis.
Et Me Ousseynou Fall de la défense de se demander : «Dans quel Etat sommes-nous ? Un Etat de droit qui se respecte doit respecter le droit de manifester. On ne voit jamais ici les gens du pouvoir qui sont les plus grands provocateurs. Je suis révolté par ce que je trouve. C’est inadmissible. Vous n’êtes pas le bras armé de l’Apr. Il a été provoqué et il a riposté. Il n’a pas sa place ici. Il n’aurait pas dû passer un seul jour en prison. Monsieur le président, vous n’êtes pas là pour accomplir un dessein diabolique.» Alors pour toutes ces considérations, les conseillers de El Hadji Baba Thiam ont sollicité le renvoi de leur client des fins de la poursuite sans peine ni dépens. Il a été finalement relaxé purement et simplement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here