PARTAGER

L’économie du Sénégal est sur les rails. C’est du moins l’avis de l’Union des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois Jappo). En conférence de presse, hier, les membres de cette association ont soutenu que  «l’économie du Sénégal est sur une bonne dynamique», même si, soulignent-ils, «la situation de la dette et du chômage exige  plus d’égards». Cependant tout n’est pas perdu, semble dire l’Unacois Jappo, qui fonde beaucoup d’espoir sur le Plan Sénégal émergent (Pse). «Nos autorités ont encore la possibilité de se réajuster en tenant compte de tous les espoirs qui accompagnent le Pse», a dit Alla Dieng.
Quid des denrées de première nécessité ? «La situation est stable. Un débarquement de 60 mille tonnes de riz vient d’être effectué. Le prix de l’huile,  qui avait connu ces temps-là une certaine tension, commence à baisser sur le marché», a informé le Secrétaire général de l’Unacois, Alla Dieng.  L’oignon local est la seule denrée qui connait une souffrance en ces temps qui courent. «Avec une production récente de 350 mille tonnes cette année, elle trouve des difficultés pour son écoulement, à cause d’une récente importation de 65 mille tonnes», déplore le Sg de l’Unacois Jappo. M. Dieng et ses camarades exhortent ainsi, l’Etat du Sénégal à soutenir les producteurs de cette denrée pour exporter vers certains pays de la sous-région.
Ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here