PARTAGER

La chaîne de musique Bblack Tv ouvre une succursale dans la capitale sénégalaise dans l’optique de faire rayonner le mbalax et la culture du pays sur le plan international. En visite pour l’occasion, David Monsoh, cofondateur, a fait savoir que c’est «dans l’objectif d’aider la nouvelle génération de musiciens sénégalais à se promouvoir à l’international, parce que longtemps la musique sénégalaise est restée locale».
En effet, après son installation à Abidjan, Bamako, Lomé, Libreville et Yaoundé, c’est au tour de Dakar d’abriter une succursale de Bblack Tv. Et le cofondateur de cette chaîne d’apporter des éclaircissements sur leur politique marketing : «On a décidé d’ouvrir dans chaque pays une petite succursale pour que les artistes puissent avoir un relais entre Bblack et leur pays.»
Le producteur ivoirien a également dévoilé les autres raisons qui ont motivé sa venue à Dakar : «C’est aussi pour la signature de la plus grosse star du Sénégal Wally Seck. Pour lui faire un album à l’international parce qu’il n’est connu qu’au Sénégal et un peu en Gambie. Maintenant, il a besoin d’être plus ouvert musicalement pour pouvoir être vendu à l’international. Poursuivre toute sa carrière, mais là pour l’instant, on va essayer avec un album pour voir si l’orientation que je lui donne, les adeptes du mbalax vont pouvoir suivre et ensuite gérer sa carrière à l’international.»

Le contrat est déjà signé
A en croire M. Monsoh, «le contrat est déjà signé pour la sortie d’un album, soit en milieu d’année soit en fin d’année. Il y a beaucoup de projets, il doit participer à des films et séries. C’est un travail de fond. Comme je suis producteur de musique à la base, dans chaque pays j’essaye de produire un artiste pour pouvoir faire le relais entre cet artiste et les autres».
D’ailleurs, Bblack Tv entend promouvoir le mbalax à l’international et par extension, la culture sénégalaise. Que ce soit dans le domaine des arts plastiques, la promotion des affaires et des start-up. Rappelant au passage leur parcours et leur vision pour la vulgarisation des cultures noires à travers le monde, David Monsoh a déclaré : «On a commencé par la musique. C’est plus facile et on essaie de s’orienter vers d’autres choses. Bblack est une chaîne musicale qui fait la promotion de la culture black en général, la culture africaine. Elle existe depuis 2013. On ouvre des pôles un peu partout pour faire la promotion de la culture de chaque pays par moments.»
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here