PARTAGER

Mariama Sagna a été retrouvée morte chez elle, quelques heures après le meeting de Pastef à Keur Massar dont elle a participé à l’organisation.

Le meeting de Pastef de samedi, à Keur Massar, était son dernier. Sa dernière apparition aussi. La responsable du parti de Ousmane Sonko dans cette commune, Mariama Sagna, a été retrouvée morte dans la même soirée. Les commentaires vont bon train sur le mobile de ce crime odieux. Certains pensent à un assassinat politique, d’autres à une agression de malfrats qui a viré au drame. En tous les cas, c’est une mère de deux enfants qui est partie dans des circonstances encore non élucidées. Le coordonnateur de Pastef à Keur Massar revient sur cette nuit et suspecte des charretiers. «Tout s’était très bien passé jusqu’au moment où les charretiers devaient ramener les fauteuils pour l’organisation du meeting de Pastef. Parce qu’en réalité, c’est elle qui nous avait prêté ces fauteuils. Ces charretiers devaient faire des tours pour prendre le reste. Et à un moment donné, il y avait un calme plat dans la maison. D’après les informations dont nous disposons, ils sont sortis de la maison dans la précipitation. Et pourtant, ils ont effectué un premier voyage pour les fauteuils et devait y retourner pour prendre les chaises», dit Ousmane Diop.
M. Diop de poursuivre : «La commission d’organisation est restée pendant plusieurs minutes sans aucune nouvelle de la dame. Certains ont alors tenté de la joindre, mais en vain. C’est ainsi qu’un groupe parmi les organisateurs a décidé d’aller voir ce qu’il en est. Hélas, c’était la mauvaise surprise ! Alors que j’étais au lit, j’ai reçu un coup de fil. Il faisait minuit passé de quelques minutes. Je me suis rendu alors sur les lieux. Il y avait la présence des éléments des sapeurs-pompiers et de la gendarmerie. Le corps était là. Il n’y avait pas de sang. Nous tenons à préciser que cet acte n’a rien à voir avec la politique. C’est une bande de malfaiteurs qui ont commis cet acte ignoble.»
Des proches de la victime se disent convaincus que Mariama Sagna est morte par «étranglement ou étouffement», mais écartent la thèse du viol. «Ces malfaiteurs n’ont pas mis beaucoup de temps. Certainement ils étaient venus juste pour voler ou chercher quelque chose», renseignent-ils. Le corps a été transporté à l’hôpital Le Dantec pour une autopsie.

Ousmane Sonko, leader de Pastef  : «Les autorités doivent élucider les circonstances et le mobile de ce crime odieux»
Sur sa page Facebook, Ousmane Sonko s’est dit «profondément choqué et meurtri» par la mort de sa «sœur patriote» Mariama Sagna, «lâchement assassinée juste après (leur) grand meeting de Keur Massar samedi». Le leader de Pastef invite les autorités en charge de l’enquête à «élucider les circonstances et le mobile de ce crime odieux et inqualifiable» et appelle ses camarades de parti à «plus de vigilance et de précautions».
hamath@lequotidien.sn
latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here