PARTAGER

L’après-Tabaski était redoutée par tous les spécialistes de la santé publique. 15 jours après l’évènement consacrant en même temps la fin d’une éventuelle période d’incubation, le pays fait face à une multiplication des infections. Hier, 130 nouveaux cas au coronavirus ont été recensés sur un échantillon de 1 317 tests effectués. Selon Dr El Hadji Mamadou Ndiaye, 67 sont des cas contacts et 63 sont issus de la transmission communautaire. Ces derniers ont été répertoriés dans une trentaine de localités, mais ils restent majoritairement confinés à l’intérieur du pays. Durant cette pé­riode, des millions de Sénégalais avaient pris les routes malgré les appels des autorités sanitaires de surseoir aux déplacements. Mais ils étaient tombés dans l’oreille de sourds. Dans le bulletin d’hier, 44 ont été comptabilisés dans les régions contre 19 à Dakar qui est l’épicentre de la ma­ladie.
Aujourd’hui, elles sont contraintes de faire chaque matin de l’arithmétique pour analyser la courbe épidémiologique. En attendant, la situation reste figée dans un rythme qui montre que le pays est encore loin de sortir du tunnel. En plus, d’après le directeur de la Prévention au ministère de la Santé, 53 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation des différents centres de traitement. Alors que seulement 40 malades ont été déclarés guéris.
Par ailleurs, informe le porte-parole du Msas, 2 décès liés au Covid-19 ont été enregistrés ce samedi dans les différentes structures sanitaires du pays. Le Sénégal est à 12 mille 162 cas positifs au coronavirus dont 7 677 guéris, 253 décédés et 4 231 patients sous traitement. Le ministère de la Santé et de l’action sociale exhorte aux populations le respect des mesures barrières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here