PARTAGER

Le ministre du Tourisme et des transports aériens, Alioune Sarr, a procédé hier au lancement des travaux d’Akon City en compagnie du chanteur sénégalo-américain Alioune Badara Thiam Akon, l’initiateur. Ce projet qui s’étend sur une superficie de 500 ha sera, selon le promoteur, «l’exemple d’une ville idéaliste africaine» dont la modernité sera à l’honneur de par l’architecture futuriste de ses bâtiments où toutes les opportunités seront de mise. De la technologie à l’agriculture, la santé, l’éducation, les affaires, le sport, la culture, rien n’est laissé en rade dans la construction de cette ville futuriste.
Le village de Mbodiène, département de Mbour, sera bientôt une ville d’affaires, un point de convergence de tous les acteurs du développement, grâce à l’installation à proximité, d’Akon City.
Hier, lors de la pose de la première pierre de ce vaste projet, le chanteur américain d’origine sénégalaise a dessiné les contours de ce projet qui comporte plusieurs départements. «La ville Akon City va exploiter tout ce qui est potentiel. Nous allons travailler avec des partenaires des universités américaines, pour donner la possibilité aux jeunes de pouvoir bénéficier d’enseignements de qualité qui se dispensent aux Etats-Unis, au lieu de prendre des vols pour aller prendre ces connaissances. Ce sera disponible ici même. Nous sommes aussi en train de travailler avec plus de 45 mille entreprises aux Usa. Elles sont en train de voir comment créer des opportunités d’emplois et d’affaires. Nous aurons aussi un département médical qui sera  équipé d’hôpitaux avec une capacité de 10 mille lits», a souligné Alioune Badara Thiam Akon. En plus, il est prévu un département de loisirs, avec un grand stade, une salle de spectacle, entre autres.
Selon le ministre du Tourisme et des transports aériens, ce projet va contribuer à montrer le dynamisme du tourisme sénégalais. Il intervient dans un contexte où l’investissement privé national et international se fait rare : «Akon, vous avez décidé de venir au Sénégal investir 6 milliards de dollars dans les 10 prochaines années, au moment où le Covid-19 a semé le doute partout sur la planète», a magnifié Alioune Sarr. Un geste de haute portée qui constitue, selon le ministre, une réponse à ceux qui doutent de l’attractivité du Sénégal et de l’Afrique.
Il a invité la population de Mbodiène et les Sénégalais en général d’être au cœur de ce projet en étant les premiers bénéficiaires de ce bijou.
Cette pose de la première pierre intervient 8 mois après l’attribution des 500 ha par l’Etat du Sénégal, et les travaux devraient terminés en 2029.

1 COMMENTAIRE

  1. I read&reread faithfully this article about Akon’s City daring endeavor to finally get Senegal out of the beaten tracks of improvisation into trailblazing projects in harmony with local socio-cultural,economic potentials to stimulate accordingly as the breeding grounds of thriving tourism actractions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here