PARTAGER

Du 3 au 5 décembre dernier s’est tenue à Casablanca, au Maroc, l’Assemblée générale de l’Union africaine de gymnastique. A l’issue de ces assises, notre compatriote, Albertine Gonçalves, a été élue vice-présidente à vie de l’instance continentale.
Un honneur pour la présidente du Comité national provisoire (Cnp) de gymnastique qui, depuis 1988, s’est toujours battue pour la promotion de la gymnastique au Sénégal. Et aussi en Afrique où en sa qualité de présidente de la Zone 2, elle a fait connaître la discipline dans plus de 10 pays africains.
Faut dire aussi qu’en l’élisant à ce poste, les membres du Comité exécutif de l’Union africaine de gymnastique (Uag) on voulu rendre hommage à une dame du sérail, membre depuis 1984 du Cnoss, où elle occupe le poste de vice-présidente, et qui a accompagné plusieurs fois la délégation sénégalaise à des Jeux Olympiques.
L’autre fait marquant de ces assises de Casablanca, est le geste de haute portée et plein d’humilité de Madame Albertine Gonçalves qui s’est désistée au poste de vice-présidente de l’Uag qu’elle occupait et de celui de présidente de la Zone 2 au profit de ses compatriotes. «J’étais candidate pour conserver mon poste de vice-présidente de l’Uag ; mais il y avait aussi 5 autres Sénégalais membres du Cnp qui briguaient des postes. Finalement je me suis désistée et tous les 5 sont passés. Ce qui est une victoire», a salué la vice-présidente du Cnoss qui dit se réjouir de voir «qu’administrativement, la relève au sein de la gymnastique sénégalaise est assurée».
C’est ainsi que le directeur administratif, Léandre Forbis, a été élu membre du Bureau exécutif. Le directeur technique, Kao Diaby, devient vice-président de Commission. Awa Fall, Ndèye Sokhna Niang et Mouhamadou Sow intègrent aussi les Commissions pour un mandat de 4 ans. Le Sénégal va continuer à diriger la Zone 2. A noter que Madame Gonçalves reste membre de la Fondation de la Fédération internationale de gymnastique où elle occupe le poste de représentante de l’Afrique.
Côté perspectives, la présidente du Cnp de gymnastique informe que la structure d’exception va passer en Fédération à la mi-janvier. Pour ce qui est des prochaines échéances, c’est surtout calé en 2018 avec en ligne de mire les championnats d’Afrique et en 2019 les Mondiaux.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here