PARTAGER

L’Aipd-Gl (Action internationale pour la paix et le développement dans la région des Grands Lacs) et le Cirac (Comité international pour le respect et l’application de la Charte africaine des droits de l’Homme et des Peuples), dans un communiqué conjoint, se félicitent «du retour du Royaume du Maroc au sein de la grande famille de l’Union africaine», un retour qui «contribuerait grandement à la matérialisation du rêve des Pères Fondateurs concernant notamment l’unité, la sécurité et l’intégration socio-économique de l’Afrique». Ces deux organisations se sont notamment exprimées au nom des organisations membres de la Plateforme panafricaine de la Société civile à Niamey au Niger, à l’occasion de la 60ème session ordinaire de la Commission africaine des droits de l’Homme et des Peuples, le 10 mai dernier. Par ailleurs, elles soulignent que «la Plateforme panafricaine de la Société civile ne ménagera donc aucun effort pour soutenir et promouvoir les initiatives en faveur de l’intégrité territoriale du Maroc et accompagnera l’Union africaine dans son combat pour l’unité et l’intégration du continent» et invitent «la Société civile africaine et ses partenaires internationaux à soutenir les contributions et initiatives  visant à résoudre définitivement la question artificielle du Sahara qui affaiblit depuis trop longtemps l’Union du Maghreb arabe et le Continent africain dans son ensemble».
Le retour du Maroc permettra de lutter correctement contre les migrations qui déciment une partie de la jeunesse africaine. «Com­ment dès lors peut-on continuer à se priver de l’expertise marocaine en la matière lorsque l’on sait que le Royaume du Maroc vient de légaliser à lui tout seul, près de 30 000 cas de migrants et demandeurs d’asile subsahariens au cours de ces deux dernières années. Au moment où l’on observe dans certains pays, une montée de sentiments xénophobes et des expulsions humiliantes d’Afri­cains, l’initiative solidaire du Maroc ne peut être que fortement soutenue par la Société civile panafricaine», rappellent les deux organisations.
bdavid@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here