PARTAGER

Nommé secrétaire exécutif de l’Autorité nationale d’assurance-qualité de l’enseignement supérieur (Anaq-Sup), l’ex-recteur de l’Université Alioune Diop de Bambey (Uadb), Lamine Guèye, s’en va «après avoir gagné» presque le pari de la normalisation de l’année universitaire. Aussi, il a tenu à préciser que son mandat à l’Université Alioune Diop (juillet 2014 à juillet 2019) s’est inscrit dans la mise en œuvre des réformes de l’enseignement supérieur et de la recherche conformément aux directives présidentielles, traduisant des décisions présidentielles de 2013. «Ma feuille de route en tant que recteur concernait essentiellement la normalisation des procédures, des structures et de l’année universitaire, le renforcement des filières, le renforcement ou le maintien du cap de l’excellence, le développement des infrastructures, l’amélioration du cadre de vie et le service à la communauté, mais aussi le renforcement de l’audience extérieure de cette université», dit-il. Selon lui, la normalisation des procédures et des structures s’est traduite par le renforcement des ressources humaines à travers les recrutements, la formation et la tenue régulière des réunions des commissions d’avancement pour le Personnel d’enseignement et de recherche (Per) et le Personnel administratif, technique et de service (Pats).
En détails, Pr Lamine Guèye fait savoir que l’Uadb a pu recruter 30 enseignants-chercheurs entre 2015 et 2019. Quid du Pats ? «Des Contrats à durée déterminée (Cdd) ont été confirmés en Contrats à durée indéterminée (Cdi), en plus des autres recrutements complémentaires pour nécessité de service exprimée par des structures et les autorités de l’Université. Pour ce qui est de la formation, en plus des subventions allouées à des membres du Pats pour le renforcement de leur niveau de formation et de leurs diplômes ayant donné lieu à des reclassements pour certains, beaucoup de séminaires de renforcement de capacités ont été organisés pour les personnels de l’Université durant les cinq dernières années», dit-il. Ce qui a permis à l’Uadb d’être à jour en matière d’avancement pour l’ensemble de son personnel. De l’avis du Professeur Guèye, l’Université est aussi parfaitement à niveau sur les cotisations sociales et la prise en charge sanitaire du personnel. «La normalisation des procédures et des structures s’est encore traduite par la rationalisation des dépenses qui a permis à l’Université Alioune Diop de garder l’équilibre budgétaire», a-t-il ajouté.
Concernant le renforcement des infrastructures, le Pr Guèye a signalé que la nouvelle Biblio­thèque universitaire est construite, équipée et utilisée, sans compter le premier forage et le château d’eau qui sont déjà fonctionnels. Il s’y ajoute le projet d’une batterie de quatre forages, le bloc pédagogique du Pgf-Sup équipé et fonctionnel. «C’est un bâtiment conçu avec des standards de qualité défiant les références internationales. Pour preuve, ce bâtiment a remporté le Prix mondial d’architecture Leaf award 2018», a-t-il souligné. En somme, le Professeur Lamine Guèye est revenu de long en large sur les réalisations faites dans tous les secteurs lors de son mandat. «Ce bilan est une œuvre collective de toute la communauté de l’Université avec l’accompagnement des autorités», a-t-il conclu. Toutefois, l’ex-recteur a rappelé à son successeur que l’Uadb «est une université jeune avec un personnel relativement jeune, dynamique, engagé et prêt aux sacrifices nécessaires pour son rayonnement».
Il laisse ce legs entre les mains au Professeur Mahy Diaw, qui doit continuer l’œuvre de faire grandir cette université «dynamique qui s’est forgée une bonne réputation dans l’espace universitaire national». «Il faut reconnaître que le recteur Lamine Guèye, avec le personnel d’enseignement et de recherche, le personnel administratif technique et de service, de même que les étudiants ont réussi à construire un climat serein, favorable à une bonne formation avec un label de qualité déjà reconnu», témoigne le recteur Mahy Diaw. C’est à son tour de parachever l’œuvre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here