PARTAGER

La section Sudes/Esr de l’université Assane Seck de Ziguin­chor accuse le recteur de brader l’institution. Dans un communiqué rendu public hier, le Secrétaire général de cette section, Paul Diédhiou, renseigne que le recteur Courfia Kéba Diawara a «fait appel au con­cours et à l’assistance d’une association privée à laquelle il a donné l’autorisation de se substituer à l’institution universitaire». Selon cette section de Sudes/Esr, le recteur a choisi «de délester les services administratifs habilités de son institution de la responsabilité de gérer la salle des professeurs, la salle de conférence, la maison de l’université et le restaurant universitaire et de mettre ces services importants sous la tutelle d’une association privée qu’il est le seul à avoir sélectionnée». D’après le Secrétaire général de cette section, cet acte est une violation «des lois, règlements et traditions universitaires du pays». Dans le document, les syndicalistes soutiennent que «les actes illégaux pris par le recteur Courfia Kéba Diawara sont inédits dans l’histoire des institutions universitaires du Sénégal».
Paul Diédhiou et ses camarades, qui fustigent cet acte, soutiennent qu’il n’est pas question «de permettre au recteur de se dédouaner de son incompétence en sabordant l’Université Assane Seck de Ziguinchor (Uasz) et en violant les lois et règlements de la République». Le syndicat informe avoir envoyé un courrier au ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Cheikh Oumar Hanne, pour l’informer de la situation. Dans la même veine, les syndicalistes annoncent une plainte qui «sera déposée dans la semaine contre le recteur Courfia Kéba Diawara pour abus de pouvoir et prise d’actes illégaux».

3 Commentaires

  1. Ces soi-disant syndicalistes ne sont là que pour leurs propres intérêt. L’Université s’est distingué au niveau national et international pour avoir remporté des prix donc s’il n’y avait pas de compétence on n’en serait pas arrivé là.
    le 2 ème étudiant à décrocher une moyen de plus de 18/20 en Master 2 à l’Université de Paris 10 est originaire de l’Université de Ziguinchor.
    Donc s’il ya des gens qui sont derrière nos idiots frères casamancais pour détruire notre université en divertissant le public n’accepte d’être manipuler comme des animaux

  2. il sont nombreux les enseignants qui critiquent le Recteur alors que leurs épouses sont recrutées à l’Université sans diplômes valables et qui demandent des poste de Chef de Division ce qui est très visible à l’UFR ST ou l’Assistante du Directeur Moctar CAMARA n’avait que le BFEM et son épouse sans diplôme valable demande un poste de Chef de Division et candidature rejetée car tout simplement ils veulent faire de l’Université une entreprise familiale et si l’Université recrute des gens compétentes c’est la guerre.
    Donc c’est cette réalité qui est là et ils sont derrière pour dire des choses qui ne sont pas fondé
    Vivent l’excellence notre référence

  3. C’est honteux si je vois un fils de la casamance et pire qui se dit intellectuel faire la guerre à son proche. Nous avons la chance d’avoir un Recteur Compétente car notre Université ne cesse de s’illustrer partout au niveau national qu’international. Ces gens qui sont derrière et qui poussent les casamancais à demander le départ du Recteur qu’ils aillent ailleurs chercher le Poste de Recteur au diable et non en Casamance
    Notre Recteur notre référence !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here