PARTAGER

Michael Pompeo n’est venu à Dakar que pour des opportunités d’affaires pour des entreprises américaines et des intérêts stratégiques et militaires. Ceux qui se sont offusqués des accords économiques passés dernièrement lors des visites de Erdogan et de Trudeau ne devraient pas rester inertes face à l’offensive américaine. Ou serait-ce la peur de voir Trump leur interdire l’entrée des Usa ? C’est vrai que c’est plus facile de crier «France dégage» que «Us go home» si on ne parle pas anglais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here