PARTAGER

Si aujourd’hui, l’on évoque la forte prévalence des actes de violence dans le quartier des Hlm, il y a quelques années, c’était la drogue qui préoccupait. Mais à en croire Abdoulaye Guèye, Coordon­nateur de la coalition antidrogue des Hlm (Cocade), la situation a favorablement évolué dans le quartier. «Nous étions à 38% mais la situation s’est beaucoup améliorée et nos équipes sont sur le terrain en ce moment pour faire un nouveau diagnostic communautaire», a souligné M. Guèye en marge de la restitution populaire des résultats de la recherche menée par l’Iagu sur la violence à Hlm. Selon M. Guèye, aujourd’hui, les populations se sont mobilisées pour prendre la question en charge. «La drogue était considérée comme un sujet tabou. Aujourd’hui, les populations sont conscientes de l’ampleur du mal et des actions de sensibilisation ont été menées en milieu scolaire, familial et même dans les mosquées.» Il ajoute que ce qui a fait pencher la balance, c’est surtout l’orientation des usagers de drogues. «Ce n’est pas seulement un problème de délinquance mais aussi de santé publique», précise-t-il.
mamewoury@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here