PARTAGER

L’affaire Thioune-Prior se poursuit. Et elle s’apprête à prendre un tournant plus juridique. Pour rappel, après le nul entre Valenciennes et Sochaux (0-0), samedi en Ligue 2, le gardien du club nordiste Jérôme Prior a accusé Ousseynou Thioune de l’avoir mordu à la joue. Une version démentie dimanche par le milieu sochalien. Dans un entretien accordé à L’Est Républicain, il a contesté les faits et affirmé avoir subi des insultes racistes de la part de Prior. Ce lundi, ce dernier a tenu à réagir sur les réseaux sociaux en expliquant son intention de porter devant le Tribunal ces accusations de racisme qu’il juge «mensongères». «Cette accusation mensongère de racisme (…) étant plus personnelle, elle se réglera au Tribunal avec vidéos à l’appui.»
C’est par le biais de son compte Instagram que Jérôme Prior lance la riposte. Le portier formé à Bordeaux a publié un montage mettant en exergue les citations de Thioune avec des photos censées prouver ses dires. Surtout, ce sont ces quelques phrases pu­bliées juste en-dessous qui sont à analyser. «La première accusation réfutant des actes de morsure concerne la Ligue de football qui, j’en suis sûr, fera son travail», débute-t-il. Avant d’ajouter : «Aujourd’hui, je suis touché par cette (tardive) accusation mensongère de racisme qui remettrait en cause mes valeurs et mes principes. Celle-ci étant plus personnelle, elle se réglera au Tribunal avec vidéos à l’appui et autres preuves en ma possession qui réfutent clairement cette thèse.»
Avec Rmc

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here