PARTAGER
Assome Aminata Diatta, ministre du Commerce.

La vague d’affectations de commissaires aux enquêtes économiques au ministère du Com­merce et des Pme énerve le Syndicat national des agents de l’administration du commerce (Synacom). Selon cette structure, ces affectations sont basées sur les humeurs du moment de Assome Aminata Diatta et sans aucune objectivité. «Avec cette dame, la rancune, le copinage, la camaraderie et le règlement de comptes constituent les maitres mots de la politique managériale, foulant au pied les règles élémentaires d’un bon fonctionnement d’une administration», dénonce le syndicat.
«Quand la compétence n’est plus un facteur de promotion des agents, le désordre devient la règle, détournant ainsi les agents de leurs missions régaliennes», déplore le Synacom.
Avant ces affectations, indique le Syndicat, Mme la ministre a, «sans aucune retenue», «liquidé» le Secrétaire général du ministère et le directeur du Commerce intérieur qui, tous les deux, appartiennent à sa corporation et sont des cadres de haut niveau reconnus par leurs pairs.
Par ailleurs, le Synacom dé­nonce un «tâtonnement et une précipitation» dans la gestion de certains dossiers, pour donner un «semblant de gage d’efficacité et de performances».
D’après le Synacom, ce même ressenti est celui d’une bonne partie de l’opinion publique relayé par la presse notamment dans la gestion de la distribution du pain, avec ses projets «Jayma mbourou» et «Jeggue» «voués à un échec retentissant car d’application impossible (la plupart des start-up ont mis la clé sous le paillasson après quelques semaines de mise en œuvre et d’inactivité)».
Le Synacom alerte l’opinion publique et invite le président de la République, dans le choix de ses collaborateurs, à exercer son pouvoir discrétionnaire sur une liste restreinte de cadres rigoureusement sélectionnés. Pour faire face à cette situation, cette association menace d’user de tous les moyens de droit pour le respect des acquis sociaux et la défense des intérêts de ses membres d’une part, et du consommateur sénégalais, d’autre part.
Pourtant, la nomination de Assome Aminata Diatta au poste de ministre en charge du Commerce en 2019 avait suscité beaucoup d’espoir pour le Synacom car un cadre du Com­merce, commissaire aux enquêtes économiques, venait d’être porté à la tête du Département et pouvait apporter beaucoup plus dans la mise en œuvre des politiques commerciales, avec l’appui de tous les collègues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here