PARTAGER

Place à la grande fête après presque 30 ans d’attente : l’Algérie a accueilli samedi ses héros, qui ont conquis la deuxième Can de leur histoire. Les Fennecs, médailles d’Or au cou, sont arrivés samedi en début d’après-midi à l’aéroport d’Alger où les attendait une délégation conduite par le Premier ministre Noureddine Bedoui.
Le capitaine Ryad Mahrez était le premier à sortir de l’appareil, en brandissant le trophée, avec le sélectionneur Djamel Belma­di.
Les joueurs ont ensuite parcouru un tapis rouge jusqu’au salon d’honneur de l’aéroport. Ils sont ensuite montés à bord d’un car spécialement aménagé pour parader dans les rues d’Alger, où les attendait depuis des heures une foule sous un soleil de plomb.
Sur leur passage, les Algériens, certains drapés du drapeau national, saluaient leurs champions. Installés en haut du bus, les joueurs faisaient des signes de la main à la foule. Ils étaient très nombreux à attendre sous la chaleur sur la route où le bus de l’Equipe nationale devait passer. En tout cas, la parade s’est déroulée dans de très bonnes conditions avant que le bus ne finisse sa sortie au Palais du peuple où plusieurs personnalités attendaient la sélection nationale.
La deuxième étoile africaine des Fennecs arrive dans «un moment très particulier», souligne le président de la fédération algérienne, alors que le pays connaît un mouvement de contestation politique inédit depuis fin février.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here