PARTAGER

Le Sénégal remporte la seconde édition du tournoi des 16 Nations de l’Ufoa, après sa victoire sur le Ghana, champion en titre, hier au stade Lat Dior de Thiès. Il aura fallu l’épreuve fatidique des tirs au but pour finalement voir les Lions Locaux s’adjuger le trophée sous régional.

Après les finales ratées en football (Can), basket (Afro­bas­ket) puis en handball (Quali­fica­tion Jo), les Lions Locaux étaient attendus pour tuer le chat noir qui rode depuis quelque temps autour du sport sénégalais. A l’arrivée, les protégés de Serigne Saliou Dia l’ont fait en s’imposant en finale devant le Ghana, champion en titre, aux tirs au but (1-1, tab 4-1).
Une victoire qui porte l’empreinte d’une équipe volontaire et généreuse qui s’est battue pendant 120 minutes avant de mettre fin à la «malédiction des finales».
Mais dans cette finale, faut dire que la première période aura été pauvre en occasions. La plus nette sera pour le Ghana sur une tête sur le montant des buts de Pape Seydou Ndiaye. Une chaude alerte qui n’a pas fait bouger les Sénégalais assez absents au niveau du milieu du terrain et qui avaient du mal à trouver les deux flèches des côtés, Ousseynou Niang et Ibrahima Dramé.
Bien en place, avec un pressing sur la défense sénégalaise, l’Equipe ghanéenne pouvait donc rejoindre tranquillement les vestiaires (0-0).
En seconde période, la donne change et les Lions Locaux mettent enfin le pied sur le ballon et parviennent à s’offrir de nettes occasions. Mais à chaque fois, il manquera ce petit geste pour ouvrir le score.
Avec de beaucoup de réalisme, les Ghanéens gèrent le jeu en se contentant des balles arrêtés. D’ailleurs c’est sur un coup franc que leur buteur Mumuni Shafiu a failli surprendre Pape Seydou Ndiaye qui d’une main ferme détourne la balle sur sa ligne (83e minute).
Epuisée physiquement, l’Equi­pe ghanéenne entame difficilement les prolongations. Occa­sion pour le staff de lancer ses dernières cartouches avec les entrées de Youssouph Badji et Abdoulaye Ba.
Et comme il fallait s’y attendre, le joueur du Casa Sports est à deux doigts de libérer le «Sénégal du foot» (104e mn), en voyant sa reprise de la tête repoussée par le poteau gauche des buts ghanéens.
Ce n’était que partie remise. Badji va trouver enfin le chemin de filets (106e mn) en reprenant, d’une belle reprise du gauche plein axe, un centre en retrait Ousseynou Niang. Mais les Sénégalais n’ont même pas le temps de jubiler que le Ghana égalise par Joseph Esso (109e mn). Un coup de massue obligeant les Lions Locaux à aller à l’épreuve fatidique des tirs au but qu’ils ont bien gérée (4-1) avec au bout la coupe et un pactole de 60 millions Cfa.
A noter que pour la finale des Play Down disputée samedi, la Guinée a battu le Cap Vert (0-0, tab 4-2).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here