PARTAGER

Moderniser la gestion des ordures passe par la mise en place de structures dédiées. Il en sera ainsi pour la région de Kaolack où sera implanté le premier centre intégré de valorisation des déchets. L’annonce a été faite hier lors du Cleaning day, qui s’est tenu dans la capitale du Saloum.

Kaolack sera la première région au Sénégal où sera implanté un centre intégré de valorisation des déchets. Cette information a été donnée par le ministre de l’Urbanisme, du logement et de l’hygiène publi­que, Abdou Karim Fofana, qui a dirigé, hier dans la capitale du Bassin arachidier, l’opération «Zéro déchet» organisée dans le cadre de la Journée de nettoiement.
L’objectif d’un tel programme, initié par le président de la République, selon M. Fofana, est de moderniser le mode de gestion des ordures au Sénégal, mais également de mobiliser les Sénégalais autour d’une dynamique de transformation sociale, d’hygiène publique et de propriété.
Le ministre était accompagné du gouverneur Alioune Badara Mbengue, de la présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Aminata Touré, du maire de Kaolack, Mariama Sarr, entre autres autorités et personnalités.
Pour le ministre de l’Urba­nisme, du logement et de l’hygiène publique, cette mobilisation citoyenne, accompagnée d’une appropriation d’une dynamique d’action, heureusement comprise par la population de Kaolack, reste un préalable, pour ne pas dire une nécessité absolue.
«Toutes ces initiatives ont pour finalité d’améliorer les conditions de vie des Séné­galais», a soutenu Abdou Karim Fofana pour qui le suivi de toutes ces actions sera assuré par l’unité de veille et de sensibilisation du ministère de l’Urbanis­me, qui va séjourner pendant 15 jours à Kaolack pour échanger et partager sur l’amélioration du cadre de vie des populations.
Plusieurs communes de la région de Kaolack ont organisé leur Cleaning Day à l’image de la gare routière de Noirot qui a été le principal point d’attraction. D’ailleurs, sur ce site, 250 palmiers et une centaine de bacs à fleurs ont été  implantés. Ce qui va changer complètement le décor dans ces lieux jadis réputés insalubres.
Toutes ces actions ont été précédées par des opérations de désencombrement effectuées par le préfet du département depuis trois jours. En tous les cas, cette journée de nettoiement a enregistré une forte participation des populations, des Forces de défense et de sécurité, entre au­tres acteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here