PARTAGER

Au menu, expositions, échanges et débats sur les semences traditionnelles et leur rôle dans la souveraineté alimentaire. Les organisateurs veulent sensibiliser sur l’importance de préserver les semences traditionnelles, menacées par les semences de l’agrobusiness.

A partir de ce jour 5 mars, jusqu’au 7 mars prochain le département de Vélingara, Sud du Sénégal, sera la capitale régionale de la semence traditionnelle ou semence paysanne, par opposition aux semences hybrides, industrielles ou aux Organismes génétiquement modifiés (Ogm). Et c’est précisément le village de Djimini, à 1,5 km de la capitale départementale, qui va abriter cette 6ème édition de la foire régionale des semences paysannes dont le thème est : «Souveraineté alimentaire : quel rôle pour la semence ?»
Les principales activités consisteront en l’exposition de semences diverses reproductibles par le cultivateur, sélectionnées et multipliées par des méthodes non transgressives de la cellule végétale, ainsi qu’en l’échange de ces semences selon les besoins, et puis en l’animation de débats autour de thèmes tels que : Sou­veraineté alimentaire : quel rôle pour la semence ?; Coexistence entre recherche et système semencier paysan ou encore des débats sur le Traité international sur les ressources phylogénétiques pour l’agriculture et l’alimentation (Trpaa).
L’Association sénégalaise des producteurs de semences paysannes (Aspsp) et le Comité ouest-africain de semences paysannes (Coasp), initiateurs de la foire, attendent quelque 350 participants venant de toutes les régions du Sénégal et de pays tels que le Burkina Faso, la Gambie, la Guinée-Bissau, la Guinée Conakry, le Mali, la Mauritanie, le Togo, la France et la Suisse.
L’objectif d’une telle initiative, selon Lamine Biaye, président de l’Aspsp, est de mobiliser tous les paysans autour de la semence paysanne à travers le monde, de sensibiliser et d’informer les paysans sur les enjeux de la souveraineté alimentaire et le rôle que doit y jouer la semence paysanne, mais aussi d’informer sur les dangers que fait planer sur l’humanité l’usage abusif des semences fournies par l’agrobusiness.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here