PARTAGER

C’est une révélation qui va faire débat au sein de la coalition présidentielle. Le maire de Vélingara, Mamadou Oury Baïlo Diallo, avait écrit, à la date du 26 juillet 2016, au Président Macky Sall une «Lettre relative à l’installation du Conseil départemental de Vélingara». Cette missive dont Le Quotidien a eu possession, commence par ces mots : «Excellence, suite à l’installation du Conseil départemental de Vélingara, des recours en annulation avaient été faits. Depuis lors, l’appel est resté sans suite.» En fait, selon le document, «les communes de Sinthiang Coundara, Médina Gounass, Bonconto, Pakour et Saré Coly Sallé sont exclues du Conseil départemental». Alors que, d’après le maire Diallo, «l’esprit de l’alinéa 2, de l’article 192, c’est d’avoir un conseil véritablement départemental du point de vue de la représentation». Par conséquent, souligne l’édile de Vélingara à l’endroit du chef de l’Etat, «au regard de l’absence de conseillers issus de la liste majoritaire et de la mise à l’écart des 5 communes sur les 14 que compte le département, nous demandons la mise en place d’une délégation spéciale conformément à la loi».
Pour comprendre les faits, le Conseil départemental de Vélingara a la particularité de n’avoir pas en son sein des conseillers élus sur la liste majoritaire. Pour toutes les formations et coalitions de partis en lice, les listes majoritaires étaient frappées de rejet par la Commission électorale départementale autonome (Ceda), faute de candidats suppléants dans certaines communes. Cela, conformément à l’article 192 du Code électoral en son alinéa 2. Une situation qui a empêché certaines communes d’avoir des représentants au sein du conseil. Selon Abdou Aziz Mbengue, adjoint du maire Mamadou Oury Baïlo Diallo et proche du président du Conseil départemental, «au lieu de 5 communes, ce sont 3 communes qui ne sont pas représentées dans le conseil». Il souligne que les communes de Sinthiang Coudara et de Pakour y sont représentées respectivement par Abdou Aziz Diouf et Bothié Baldé. Avant de conclure : «C’est pour montrer à la face du monde le véritable visage de Mamadou Oury Baïlo Diallo.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here