PARTAGER

Trois forêts classées verront bientôt le jour à Vélingara pour sécuriser les assiettes forestières du département.

C’est une volonté du chef de l’Etat : Aller vers la création de forêts communautaires pour sécuriser les assiettes foncières du Sénégal contre les prédateurs de tous ordres qui bénéficient des complicités des collectivités territoriales qui ont compétence dans la gestion des terroirs. Une volonté que l’Inspection ré­gionale des Eaux et forêts (Iref) veut traduire en réalité. Ven­dredi dernier, le patron régional des forêts de Kolda, Mamadou Goudiaby, s’est déplacé à Vélingara pour annoncer cette volonté présidentielle. C’était au cours d’un Cdd présidé par le préfet de Vélingara, en présence des maires des collectivités ciblées, des chefs de village, la société civile et des chefs de service technique. M. Goudiaby d’annoncer : «L’Etat a la volonté de créer 3 forêts communautaires dans le département. Les communes ciblées sont Wassadou (frontalière à la Guinée Bissau), Linkéring et Paroumba (frontalières à la Guinée Conakry).» Il a précisé que c’est une manière de sécuriser les assiettes foncières de la localité. Cela, dans un contexte de manifestations tous azimuts contre des velléités d’accaparement de terres par les agrobusiness nationaux et internationaux avec la complicité des collectivités territoriales. L’Iref ajoute : «Pour sa réalisation, il fallait venir partager avec les acteurs à la base, écouter leurs avis et jauger la tendance à l’acceptation du projet.»
Au cours de la rencontre, M. Goudiaby a rappelé que «depuis l’indépendance, il n’y a pas eu de forêts classées dans cette partie du Sénégal. Et il est temps, avec le contexte de changement climatique et l’avancée du front agricole, de compenser ses pertes, en classant ces forêts afin de reconstituer les écosystèmes».
Les forêts classées ont la particularité d’échapper à la compétence des collectivités territoriales et que seul le chef de l’Etat peut procéder à leur «déclassification».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here