PARTAGER

A Vélingara, les populations des Hlm ne veulent plus continuer à supporter les eaux usées déversées des sanitaires de la Maison d’arrêt et de correction de la ville.

Il ne fait plus bon vivre dans la partie ouest du quartier Hlm de Vélingara. Le canal à ciel ouvert qui longe cette partie et s’arrête à la limite sud du quartier charrie des eaux nauséabondes issues des fosses septiques de la Maison d’arrêt et de correction (Mac) d’à côté. Une situation qui a fini de polluer l’atmosphère dans les environs de la Mac, empêchant de respirer de l’air pur, en plus de mettre en danger les enfants qui se rendent au groupe scolaire privé catholique Saint Joseph, Jean-Paul II et Saint Kizito. Sans compter les autres nuisances liées à la prolifération des moustiques et des mouches. «Ne pouvant plus supporter ces nuisances et après moult démarches infructueuses auprès de la Mac et de la préfecture, nous avons décidé d’alerter les populations et les autorités étatiques pour qu’une solution soit trouvée», a dit Malang Diabang, porte-parole du Collectif des habitants autour du canal. Il rappelle : «Nous avons voulu trouver une solution interne et concertée avec la Mac, mais nous avons été confrontés à un refus de communication.» Il poursuit : «Nous avons saisi par lettre la déléguée de quartier et le préfet qui se sont déplacés sur les lieux pour faire les mêmes constats. Malheureusement, les eaux usées et déchets septiques continuent à se déverser sur le canal.»
En fait, les sanitaires de la Mac sont pleins et déversent leur trop-plein dans un chemin ouvert à partir des fosses septiques et qui donne sur ce canal, en rajoutant à la saleté des eaux stagnantes des pluies. Pourquoi la Mac ne trouve-t-elle pas les moyens de vider ses fosses ? Le directeur de la Mac a refusé de se prononcer sur le sujet, attendant d’avoir l’autorisation de la hiérarchie. Toutefois, selon des informations recueillies auprès d’individus proches de la Mac, cette institution ne recevrait plus de budget de fonctionnement. Et que c’est à partir de Ziguinchor que leurs affaires courantes sont gérées. De toutes les manières, les populations et les élèves du groupe scolaire privé catholique projettent d’organiser une marche de protestation si une solution n’est pas trouvée dans les meilleurs délais.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here