PARTAGER
Illustration

La semaine dernière, faute d’une ambulance en bon état, le centre de santé de Vélingara a eu de la peine à évacuer la douzaine de blessés d’un accident de la route qui a fait 3 morts. Une pareille situation sera désormais un mauvais souvenir. Le Conseil départemental de Vélingara a promptement réagi pour soigner cette plaie béante de la structure de référence de ce département de la région de Kolda. Le président Ibrahima Barry a remis, mercredi passé, les clés d’une ambulance médicalisée toute neuve au médecin-chef du district, Dr Oumar Sané. C’était en présence du préfet du département, Abdourahmane Ndiaye.
Ce geste, selon le président du Comité de développement sanitaire de la structure, Matar Diao, «a fini de convaincre, de rassurer les populations que le président du Conseil départemental a compris que le développement est la résultante d’efforts multisectoriels, parmi lesquels le secteur la santé occupe une place importante». Et puis il demande «de la rigueur dans la gestion et l’entretien de l’engin pour le bénéfice durable des populations». Le président du Conseil département renchérit : «Cette ambulance va sauver des vies puisque nous sommes dans une zone accidentogène avec les nombreux motos et autres risques routiers.» Le Conseil départemental de Vélingara n’en est pas à son premier geste en faveur du secteur de la santé comme le montre le don d’une radio cardiogramme au district, entre autres.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here