PARTAGER

Ils étaient plusieurs dizaines de gens de la commune de Kandia, au nord-ouest du département de Vélingara, à marcher 15 km pour réclamer la réfection du tronçon Kandia-Vélingara et l’électrification de ce chef-lieu de commune.

A 1 mois du début de l’hivernage, les populations de la commune de Kandia étalent leurs préoccupations dans la rue. Pancartes et banderoles à la main, elles ont marché 15 km en criant, «nous voulons une route praticable ! De l’électricité» pour venir remettre, dans la ville de Vélingara, un mémorandum au préfet. La lettre signée par Mamadou Diao, coordonnateur du Collectif pour la défense des intérêts de Kandia (initiateur de la marche), interpelle en premier le chef de l’Etat en ces termes : «Partout dans le pays, des chantiers poussent comme des champignons. Toutefois, Kandia n’a vu jusqu’à maintenant aucune action entreprise pour lui sortir de la situation de précarité dans laquelle elle se trouve.» La plus prégnante source de précarité à lever est «la route Kandia-Vélingara, longue de 15 km et qui constitue le cordon ombilical entre la commune de Kandia et le reste du département, est dans un état de dégradation avancée, entraînant des morts d’hommes lors des évacuations médicales, surtout pendant l’hivernage». Pis, «les pistes de production kandia-Dialakegny-Mountoumba_Kerewane qui constituent les principales voies d’accès au secteur 5 de la vallée de l’Anambé qui est le grenier de la commune, sont impraticables en période de cultures pluviales». Toujours dans le mémorandum, le collectif a demandé «l’extension continue du courant électrique de Kerewane à Kandia (8 km), chef-lieu de commune, car l’absence d’électricité entrave lourdement le développement de notre collectivité». La commune disposant de 2 collèges d’enseignement moyen, les populations de Kandia souhaitent aussi avoir un lycée pour permettre aux élèves de poursuivre leur cursus scolaire jusqu’au Baccalauréat dans la commune.
Ayant reçu le document, le préfet Abdourahmane Ndiaye a rassuré que qui de droit recevra bientôt la lettre. Auparavant, il a demandé aux marcheurs d’être justes avec l’Etat qui a ouvert des chantiers dans la commune de Kandia, notamment «la construction d’un poste de santé à Médina Mary Cissé et la réfection de la route Badion-Kandia».
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here