PARTAGER

N’en pouvant plus de voir persister les difficultés liées aux évacuations de malades et à la prise en charge de patients, les membres d’un collectif de citoyens rappelle au chef de l’Etat sa promesse lors de la campagne électorale de la Présidentielle de 2019 : la création d’un hôpital de niveau 2.

Les retards dans la prise en charge des urgences sanitaires est la cause de maints décès enregistrés dans le département Vélingara, Sud du Sénégal. Des retards liés au temps mis pour prendre la décision de l’évacuation, à la recherche des moyens financiers, au temps du trajet vers Tambacounda (95 km) ou Kolda (127 km) et à la prise en charge médicale. Des évacuations dictées par la faiblesse du plateau technique du centre de santé sis dans la ville chef-lieu de département. Aussi, un collectif de citoyens a-t-il fini d’en avoir marre de cette situation et réclame la création d’un hôpital de niveau 2. C’était d’ailleurs, rappelle-t-il, une promesse électorale faite par le candidat Macky Sall, lors de la campagne électorale à l’étape de Vélingara à la date du 9 février 2019.
Mame Cheikh Mbengue, membre du collectif, a déclaré : «Nous rappelons à Macky Sall sa promesse faite au terrain municipal de Vélingara de doter notre département d’un hôpital de niveau 2. Le département le mérite, au vu de sa taille et de sa position de département carrefour, éloigné des autres grands centres urbains du pays.»
Le collectif donne rendez-vous aux populations de Vélingara le 5 décembre prochain, journée prévue pour une conférence de presse explicative de la noblesse de leur combat et des futurs jalons à poser pour la création d’un hôpital digne de son rang et de sa taille à Vélingara.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here