PARTAGER

La Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) de Vélin­gara a organisé une formation en maraîchage pour 47 de ses membres. Cette session a débuté jeudi dernier et va durer 10 jours. Moussa Diallo «Ringo», coordonnateur de cette structure des jeunes du parti présidentiel, initiateur de l’atelier, a reçu à cet effet un appui financier de l’Office national de la formation professionnelle (Onfp). «Nous avons pris cette initiative pour aider nos membres à pouvoir postuler et capter valablement les financements des structures comme la Der (Délégation à l’entreprenariat rapide) ou du Fnej (Fonds national pour l’emploi des jeunes). Les jeunes de cette localité en ont très peu bénéficié», a dit M. Diallo. Le responsable de la Cojer de Vélingara souligne qu’il est «important» que la jeunesse politique soit financièrement autonome et ne pas dépendre de leurs leaders. C’est aussi une manière, selon lui, de maintenir les jeunes à la maison, lutter contre l’émigration irrégulière. Il espère que les hommes politiques vont les appuyer pour la rédaction et le processus de validation des projets. Habib Badji du Centre de formation professionnelle de Kolda a levé un coin du voile sur le contenu de la formation. «Nous allons allier la théorie à la pratique. Nous allons enseigner les techniques de production de pépinières, de récoltes, d’hygiène, de repiquage, etc. En fait, il va s’agir de transmettre le b.a.-ba du maraîchage», a dit le formateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here