PARTAGER

La pluie, qui a repris, a permis de sauver les cultures dans la zone de Vélingara. Cela augure de belles perspectives dans cette zone de culture du coton.

La situation pluviométrique dans le département de Vélingara est devenue normale, après la longue pause du mois de juillet et de la première quinzaine du mois d’août. A la date du 31 août 2019, cette localité de la région méridionale du Sénégal a enregistré un cumul moyen de pluie de 577 mm, selon un bulletin produit par le Groupe de travail pluridisciplinaire (Gtp), composé des services techniques de l’agriculture, de l’élevage, de la météo et de la Sodefitex. Cela, en 39 jours de pluie. Toutefois, le bulletin indique que les localités de Vélingara et de Médina Mary connaissent un compte négatif de -130 mm, en comparaison à la même période l’an dernier. L’arrondissement de Pakour qui a enregistré le plus gros volume de pluie en est, à la date du 31 août, à 708,5 mm contre 626,3 mm en 2018, puis suivent Kounkané (615,7 mm), Médina Gounass (608,4 mm), Anambé (602,3 mm) etc. La localité la moins pluvieuse, Vélingara, a reçu 426,4 mm d’eau.
Il n’empêche, les techniciens prédisent de belles perspectives de pluie car, note-t-on, «des pluies et orages aborderont le pays par l’Est, ces pluies évolueront vers l’Ouest dans la journée du mercredi et jeudi».
Pour la situation phrénologique, les opérations de semis sont terminées pour les dernières vagues. Les premiers semis sont au stade floraison/début formation des gynophores pour l’arachide, d’épiaison/floraison pour le maïs, stade de tallage pour le mil, le sorgho et le riz.
En outre, on renseigne que la situation phytosanitaire est pour l’instant calme. Seulement, lit-on dans la note, pour prévenir une éventuelle attaque de chenilles légionnaires d’automne, les dispositions doivent être prises avec la Direction de la protection des végétaux (Dpv) pour disposer de produits phytosanitaires.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here