PARTAGER

Rewmi peut compter sur le département de Vélingara pour la conquête du pouvoir. En effet, le parti de Idrissa Seck est en passe d’être majoritaire dans le Conseil municipal de Bonconto, au centre du département. Samedi dernier, des proches de Habibou Sabaly, ancien responsable de l’Alliance pour la République (Apr), qui a fait sa déclaration d’adhésion au Rewmi au mois de mai dernier, ont organisé un rassemblement dans le village de Pakigna pour rendre publique leur nouvelle formation politique. Dans une foule compacte, il y avait le 2ème adjoint du maire, Mamadou Sabaly. Ce dernier a déclaré : «Je milite désormais au Rewmi en accord avec plusieurs autres conseillers. Nous ne sommes associés à aucune prise de décision dans ce conseil et les engagements qui étaient pris ne sont pas respectés.» Très applaudi, son mentor Ibrahima Diao qui avait dirigé la liste de Benno bokk yaakaar (Bby) aux Locales de 2014 a apporté plus de précisions. «Nous avons quitté l’Apr pour adhérer au Rewmi avec 20 conseillers dont les 2 adjoints du maire. Après avoir largement contribué aux victoires électorales de l’Apr dans cette commune, les responsables de ce parti ne se soucient pas de nous. Il y a une gestion solitaire du conseil. Aucune initiative pour développer la commune, le maire est loin des populations, sans aucun ancrage communautaire.» Et M. Diao d’ajouter : «Sur 40 conseillers que compte le conseil, 10 sont du Pds et 30 de l’Apr. Aujourd’hui, le maire n’a que 10 conseillers qui lui sont fidèles et nous sommes en négociation avec certains d’entre eux.»
Il faut rappeler que le maire Chérif Habib Aïdara, depuis son élection à la tête de la mairie de Bonconto en 2014, est à couteaux tirés avec Ibrahima Diao qui avait dirigé la liste de la mouvance présidentielle et qui a donc eu le privilège d’avoir mis ses hommes de confiance sur ladite liste.
akamara@lequotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here