PARTAGER

Des collèges du département de Vélingara sont perturbés par des «crises convulsives accompagnées de cris stridents» qui touchent des potaches de sexe féminin. C’est le cas dans les collèges d’enseignement moyen (Cem) de Kandiaye, de Saré Bossédié et du Cem 4 de la commune de Vélingara. Abdoulaye Camara, le principal du Cem de Kandiaye, explique : «Tous les jeudi et vendredi, depuis bientôt un mois, des crises d’élèves perturbent les cours. 5 filles sont généralement concernées et manifestent les mêmes symptômes faits de cris aigus et de convulsions.» Il ajoute : «2 d’entre elles ont déclaré qu’elles étaient interpellées par un homme inconnu au bord du puits de l’école qui leur a demandé de ne plus revenir sur les lieux et qu’en cas d’insistance, elles subiront des représailles de sa part.» Dans la commune de Vélingara, le Cem 4 connaît le même phénomène. Selon Moussa Mballo, surveillant audit collège, «une vingtaine de filles tombent régulièrement en transe. Elles deviennent insaisissables, très fortes et émettent les mêmes cris aigus. C’est mystique».
Les sapeurs-pompiers ne chôment pas depuis le début de ces crises. Ils font des rotations régulières entre le Cem 4 et le centre de santé. Le Sénégal a connu ce phénomène en mai 2008. Le lycée Lamine Guèye de Dakar est le premier à subir «l’attaque mystique» qu’on attribuait, à l’époque, à une mystérieuse «djinné Maïmouna».
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here