PARTAGER

Les femmes de l’Alliance pour la République (Apr) du département de Vélingara se liguent contre les hommes en perspective des prochaines investitures pour les élections législatives. Mercredi, elles se sont réunies à la Case-foyer des femmes de la commune pour décider de l’attitude à adopter face à la «gourmandise des hommes». Aïssatou Niandio Diallo, initiatrice de la rencontre, a déclaré devant une centaine de femmes : «Il est temps que l’on montre aux hommes que nous sommes unies et capables d’assumer tous les postes de responsabilité. Pour ces élections, pas question de leur laisser le champ libre. Ils ont été assez servis avec 12 postes électifs et nominatifs, au moment où aucun poste n’est revenu à une seule femme de notre formation. Nous sommes pourtant les animatrices du  parti.»  Madame Diallo assure que si une seule femme occupait un de ces nombreux postes offerts aux hommes, les réalisations du pouvoir à Vélingara allaient être «mieux vulgarisées». «Nous sommes poches de nos bases. Donc, l’heure est venue pour nous d’arracher des mains des hommes les 2 postes de député alloués au département», affirme-t-elle.
Ces femmes du parti présidentiel sont déterminées à engager le bras de fer, mais «dans la discipline». «Pour une fois, une femme portera pour les femmes leurs doléances et préoccupations en haut lieu», a dit Hadja Fatou Bâ. L’Apr de Vélingara fera ses investitures ce samedi. Mais avant, les femmes ont promis de se rencontrer à nouveau pour retenir le mot d’ordre suivant : «Toutes pour une candidature féminine, Vélingara pour 2 femmes députés».

akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here