PARTAGER

Les Rewmistes du département de Vélingara sont tout heureux que leur formation ait accepté de «répondre à l’appel de la Nation» en occupant des postes de responsabilités dans le gouvernement et au Conseil économique, social et environnemental (Cese). Toutefois, leur coordonnateur Mohamed Sangaré a tenu à faire la précision suivante : «Rewmi, en entrant dans le gouvernement, n’a pas répondu à l’appel d’un chef de parti, mais du chef de l’Etat. Cela étant, Rewmi garde son autonomie et se réserve le droit de s’allier à n’importe quelle autre formation politique pour les prochaines élections locales. Nous sommes membres de la mouvance présidentielle, mais pas forcément membres de la coalition Benno bokk yaakaar qui est une coalition électorale.» M. Sangaré l’a dit au domicile de son adjointe, Tabara Diallo, samedi, au cours d’une rencontre avec tous les responsables des différentes communes de la localité. Les camarades de Idrissa Seck s’étaient réunis pour «apprécier la situation politique nationale et se faire une idée de leurs relations avec le parti présidentiel au niveau local».
Tabara Diallo, reprenant le contenu de leur communiqué lu et commenté à l’occasion, a dit : «En cette période post cCovid-19 si difficile pour le pays, nos ego individuels doivent s’effacer au profit de l’intérêt de la Nation. C’est ce qu’a compris le président Idrissa Seck pour qui la politique n’est pas un dogme. Participer à un gouvernement ne signifie pas renoncer à ses convictions et principes. Pour ces raisons et tant d’autres, la coordination départementale soutient la démarche du parti et félicite Yankhoba Diattara et Aly Saleh Diop pour leur entrée dans le gouvernement.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here