PARTAGER

Le Rassemblement pour la citoyenneté et le développement (Rcd) a une place ambiguë dans la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) dans le département de Vélingara. Même étant engagée pour la réélection du Président Macky Sall en 2019, cette formation politique (sans récépissé pour l’instant) semble être quelque peu rejetée par les responsables de l’Apr de la localité. Une attitude qui ne décourage pas le leader de cette formation politique. Ibrahima Barry, son Secrétaire général national, a convoqué, dimanche dernier, ses responsables des 14 sections pour une «rencontre de partage et d’informations». Il a renseigné que le processus d’obtention du récépissé du parti est «en bonne voie». Sur la toute prochaine campagne de collecte de parrains pour le compte de la coalition présidentielle, le leader du Rcd se veut clair : «C’est un engagement ferme, nous allons enregistrer le maximum de parrains pour la candidature du Président Macky Sall. Nous le faisons sans condition aucune, avec nos propres moyens s’il le faut. Seulement, étant sûrs que les relations sont difficiles avec les responsables locaux de l’Apr, nous allons profiter de cette collecte de parrains pour nous compter. Donc, ne figureront sur nos fiches que des militants du Rcd. Et puis nous verrons avec l’Apr comment reverser le tout dans le panier de la coalition.»

Pourquoi la mayonnaise ne prend pas entre le Rcd et Bby ?
Sitôt né, le Rassemblement pour la citoyenneté et le développement (Rcd) a dévoilé ses ambitions. «Nous allons présenter des candidatures aux Locales prochaines dans toutes les collectivités territoriales sous notre propre bannière», a déclaré urbi et orbi Ibrahima Barry. Ensuite le Rcd a fait dans le débauchage de militants de différentes formations politiques dont des adjoints à des maires. Ce parti a même promis de financer la campagne de ses représentants dans ces localités. Et comme la plupart des maires sont des responsables de l’Apr, ils ont manifesté une attitude de méfiance à l’endroit de cette formation aux dents longues. Voilà pourquoi la mayonnaise ne peut pas prendre avec la coalition présidentielle.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here