PARTAGER

Qui pour arrêter l’hécatombe causée par les accidents de motocyclette chez les jeunes du département de Vélingara ? La semaine dernière, un accident mortel en moto était enregistré tous les 2 jours. Le dernier en date a eu lieu dans la nuit du dimanche 25 au lundi 26 octobre, quand 2 motos sont entrées en collision vers 22 h à hauteur du village de Fass Ibrahima, à 2 km au nord-ouest de la ville de Vélingara dans la commune de Kandia.
Un des motocyclistes est mort sur le coup. Il s’agit de Sanou Baldé, âgé de 21 ans et habitant le village de Saré Adjia. Tandis que l’autre, Alpha Diallo, à peu près du même âge, a été admis aux urgences au centre hospitalier régional de Tambacounda, à 95 km de-là. Selon des informations livrées par les habitants de ce village, les 2 victimes l’accident est survenu quand un des jeunes, voulant contourner une voiture, est brusquement entré en collision avec l’autre moto. Chacun des 2 engins est coupé en deux ; preuve de la violence du choc, renseignant du coup sur l’allure avec laquelle ils roulaient.
Lundi 19 octobre, c’est un jeune conducteur de vélo-taxi, ébloui par la lumière d’une voiture venant en sens inverse, qui est venu s’encastrer dans un camion stationné aux abords de la route à hauteur du village de Yéro Walo, à 1,5 km à l’Est de la ville de Vélingara. Il a rendu l’âme peu après l’accident.
Deux dames ont également perdu la vie dans la même semaine. L’une a été étranglée par le châle qu’elle avait mis sur le visage et qui était entré dans la chaîne arrière de la moto aux environs de la cité-marché de Diaobé. Tandis que l’autre victime de sexe féminin, tombée accidentellement d’une moto, entrée en collision avec une bicyclette, s’est fracassée le crâne et a perdu la vie le lendemain, dans le village de Saré Coly Sallé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here