PARTAGER

Le trafic du bois casamançais vers le pays voisin du nord ne s’est pas estompé malgré les garanties offertes par le nouveau chef de l’Etat gambien Adama Barrow. Dans la nuit du samedi au dimanche, une vingtaine de charrettes transportant des troncs de bois de venn ont été saisies par la brigade forestière de Bonconto, au centre du département de Vélingara. Le chef du service départemental des Eaux et forêts, Dame Diop, relate comment l’opération a été menée : «Nous avons reçu la semaine passée des informations relatives à l’entrée en territoire sénégalais, précisément dans la forêt du Kantora (alentours de Médina Gounass), d’une vingtaine de charrettes en provenance de la Gambie. La brigade forestière de Bonconto a pris l’attache de la Commission environnement de la commune de Médina Gounass qui s’est fait aidée par les Agents de sécurité de proximité (Asp) de Médina Gounass pour veiller au grain. Leur embuscade a porté ses fruits dans la nuit du samedi au dimanche : 24 troncs de bois de venn saisis avec 17 charrettes. Malheureusement, les délinquants ont pu s’échapper.» Le capitaine Diop a fait le déplacement à Médina Gounass, dimanche, pour féliciter l’équipe qui a réussi le coup, car «le venn est une espèce très prisée comme bois d’œuvre, donc menacée de disparition. C’est pourquoi il est classé parmi les espèces de flore mondialement protégées». Il poursuit : «Le Sénégal, depuis cette année, a interdit son exploitation. D’ailleurs, aucun permis de coupe n’est délivré cette année pour son exploitation.»
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here