PARTAGER

Nous l’avions dit et répété. Aucune condition du Code pétrolier n’a été respectée pour faire bénéficier à Petrotim les blocs de Kayar et de Saint-Louis. En conformité à l’article 8 alinéa 1 de la loi n°98-05 du 8 janvier 1998 portant Code pétrolier qui dispose que  «nul ne peut être titulaire d’un titre minier d’hydrocarbures ou d’un contrat de services s’il ne justifie des capacités techniques et financières nécessaires pour mener à bien les opérations pétrolières», nous avions dit que Pétrotim n’avait pas les capacités de bénéficier des contrats attribués illégalement. Matérialisant cette incapacité, Pétrotim avait transféré ses 90% à Timis Corporation.
A son tour, ce dernier accorde ses 60% à Kosmos et aujourd’hui Timis se libère de toutes ses parts au profit de BP. Que c’est facile de gagner de l’argent au Sénégal si on est ami du frère du Président de la République ! Sans effort ! Il suffit juste d’avoir un décret, même illégal, avalisé par les autorités et le tour est joué. On devient riche. Serions-nous dans une procédure classique de blanchiment de détournement de ressources naturelles ?
Birahime SECK
Membre du Conseil d’administration du Forum Civil

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here