PARTAGER
L’activisme du Dg du Port de Dakar, M. Cheikh Kanté, met mal à l’aise même au sein de son parti, l’Apr.

Le ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent (Pse) et responsable politique de l’Apr à Fatick s’est rendu hier au chevet de la famille de feu Lamine Koïta pour lui présenter ses condoléances. A cet effet, Dr Cheikh Kanté, qui s’est dit très ému par la mort de ce jeune conducteur de vélotaxi qu’il connaissait bien et dont la maman, Aïda Seck, lui est très proche, a appelé les jeunes au calme et les a invités à faire confiance à la justice qui, selon lui, ne manquera pas de faire éclater la vérité dans cette affaire.
En guise de soutien, il a très discrètement remis à la famille éplorée une enveloppe de 200 000 francs Cfa. Non sans promettre un appui plus conséquent à l’avenir. Dans la foulée, l’ancien Directeur général du Port autonome de Dakar (Pad) a rappelé les étroites relations qu’il dit avoir toujours entretenues avec les conducteurs de vélotaxi de Fatick. «Quand j’étais Directeur général du Port, j’ai eu à recruter beaucoup d’entre eux. Mais comme je ne pouvais pas le faire pour tout le monde, j’ai eu, à travers mes propres moyens, à acheter 110 vélotaxis que je leur avais offert», a-t-il fait savoir.
Cependant, on ne peut s’empêcher de faire un rapprochement entre cette visite du Dr Cheikh Kanté et la sortie musclée du député Alla Guène, vendredi dernier, lorsque ce dernier reprochait à ses camarades responsables politiques de n’avoir pas fait le déplacement à Fatick pour compatir à la douleur des parents de Lamine Koïta. Même si le ministre semble se dédouaner en soutenant qu’il était hors du pays au moment de la survenue de ce malheureux événement, la coïncidence est tout de même troublante.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here