PARTAGER

Le Sénégal est aux flancs de la montagne qu’il doit arpenter rageusement pour atteindre le sommet.
Michel Dussuyer, coach du Bénin a dit : «C’était difficile face à la meilleur équipe du continent.» L’Equipe nationale du Sénégal est crainte, elle fait peur pour son caractère, sa densité et son volume de jeu trempés dans le joom qui caractérise notre vaillant Peuple.
«La meilleure façon de se défendre est d’attaquer.» Comme un tsunami, par vagues successives et déferlantes, en preux chevaleresques, nos footballeurs doivent être débridés pour vaincre le signe indien face aux équipes maghrébines.
L’interaction de la théorie et de la pratique entre le staff technique et les footballeurs doit constituer un élément important de la stratégie qui doit stimuler le groupe vers la victoire.
La composition de l’équipe qui va affronter la Tunisie sera certainement la meilleure du moment, mais ne sera pas déterminante sur l’issue de la rencontre. C’est plutôt la fin d’un certain complexe et d’oser pratiquer un jeu dynamique, agressif et offensif qui permettra d’atteindre les cimes de la montagne et des honneurs.
Le Sénégal gagnera certainement cette rencontre si nous sommes convaincus que vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Soyons conquérants et ne bridons pas le pur-sang ! Ça kanam.
Babacar Louis CAMARA
Ancien capitaine
de l’Equipe nationale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here