PARTAGER

Troisième vice-président de la Caf, le Sud-Africain Danny Jordaan, menace de ne pas assister à la réunion du Comité exécutif de l’instance car elle se tient à Laâyoune.

Alors que le gouvernement sud-africain a poussé l’Equipe nationale locale de Futsal à se retirer de la Can 2020 qui sera disputée à Laâyoune pour des raisons politiques, c’est désormais le président de la Fédération sud-africaine de football (Safa) qui menace la Caf.
Danny Jordaan, homme fort de la Safa et 3e vice-président de la Caf, menace de boycotter la réunion du Comité exécutif de l’instance africaine qui doit se tenir en marge de la Can de Futsal, prévue du 28 janvier et 7 février.
Voici ce qu’il a déclaré au média local Citizen : «Je ne peux pas, en tant que président de l’association, avoir une position pour l’Equipe (nationale de futsal) et en avoir une autre à titre individuel. Je dois honorer la décision de l’association. Cela s’applique à moi autant qu’à l’équipe.»
Pour rappel, le Congrès national africain (Anc), le parti au pouvoir en Afrique du Sud, soutient les séparatistes du Polisario.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here