PARTAGER

La Commission d’éthique indépendante de la Fédération guinéenne de football (Fegui­foot), réunie ce lundi 29 juillet au siège de la Féguifoot à Cona­kry, a pris des décisions importantes. Cette commission, présidée par Amadou Tham Camara, a décidé de suspendre le premier vice-président de la Féguifoot, Amadou Diaby, jus­qu’à la fin de l’enquête sur le racket au sein du Syli National, révélé par le sélectionneur Paul Put.

Paul Put lui versait 10% de son salaire
Ceci après avoir reçu le rapport du chef de la délégation guinéenne en Egypte, Fodéba Isto Keira et le témoignage de Monsieur Abdoul Karim Ban­goura, conseiller spécial du pré­si­dent de la Féguifoot, Antonio Souaré. Pour rappel, Paul Put a confirmé que la personne à qui il versait les 10% de son salaire était bien Amadou Diaby.
«Monsieur Amadou Diaby, premier vice-président de la Fédération guinéenne de football, est suspendu jusqu’à la fin de l’enquête, conformément à l’article 81, alinéa 1 du code d’Ethique qui stipule que «la Commission d’éthique peut prendre des mesures provisoires pour empêcher toute entrave à l’établissement de la vérité». «Cette décision sera signifiée sans délai à l’intéressé, aux membres du Comité exécutif fédéral, aux membres statutaires, à la Caf et à la Fifa», peut-on lire dans le communiqué fédéral.
Pour rappel, une trentaine de membres statutaires de la Fégui­foot avait sollicité la suspension de Amadou Diaby. Ces membres ont rendu publique une déclaration à l’issue d’un point de presse qui s’est tenu ce samedi 20 juillet.
Avec Guineefoot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here