PARTAGER

Les pratiquants, les usagers du stade Lat Dior et les instances dirigeantes du football national doivent veiller à la bonne utilisation de cette infrastructure, l’unique aire de jeu disponible pour les matchs de l’Equipe nationale, exhorte le 2e vice-président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Abdoulaye Sow. «Il faut que nous tous, nous soyons vigilants parce que si nous continuons à avoir un usage exagéré du stade Lat Dior, ne soyons pas surpris que la Caf nous demande d’aller jouer en Guinée-Bissau ou ailleurs», a-t-il déclaré samedi, en marge d’une rencontre de la Ligue de football amateur. Il affirme que la mobilisation de tous s’impose pour que «la Ligue professionnelle sache qu’en un moment le stade sera fermé», en vue de susciter des efforts pour sa modernisation. Le stade Lat Dior où les Lions ont joué leurs derniers matchs officiels, abrite les rencontres de la Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp). Abdoulaye Sow a rappelé avoir eu «honte lors du match contre le Congo (novembre)» quand il est entré dans les vestiaires. «C’est un problème», a-t-il reconnu, se réjouissant des mesures prises récemment par la Fédération de football.
Le 2e vice-président a évoqué les travaux effectués sur la pelouse, le tunnel et les toilettes avant de saluer les décisions prises récemment par l’Etat. La pose de la première pierre du futur stade olympique de Diamniadio est prévue le 20 février. Elle sera suivie dans les semaines à venir de la réhabilitation du stade Léopold Sédar dans le cadre d’un partenariat avec la Chine. Le responsable fédéral espère ainsi que le «problème des infrastructures sera un mauvais souvenir pour le football sénégalais». Pour la 3e journée des éliminatoires de la Can 2021, le Sénégal recevra la Guinée-Bissau à la fin du mois de mars.
Avec Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here