PARTAGER

Manko taxawu senegaal rejette les résultats provisoires du département de Dakar. Des résultats qui donnent victorieuse la coalition présidentielle. Les pro-Khalifa crient au voleur et dénoncent une «collusion» entre la Commission de recensement des votes et Benno bokk yaakaar.

La section Manko taxawu senegaal (Mts) de Grand Yoff conteste les résultats de Dakar qui déclarent Benno bokk yaakaar vainqueur, à l’image de la structure nationale qui annonce un recours. «C’est Mts qui a gagné le département de Dakar avec une différence de 2 000 voix. On ne comprend pas les résultats de cette commission qui attend jusqu’au petit matin pour reprendre les chiffres de la coalition Benno bokk yaakaar», s’étonne Babacar Diop. Le coordonnateur du Mts à Grand Yoff dénonce une «collusion» entre la Commission départementale de recensement des votes (Cdrv) et la coalition présidentielle. Ces pro-Khalifa entendent se battre jusqu’à la dernière énergie et réclament la «restitution» de leur «victoire». Et pour cela, tempête Pape Gning, coordonnateur du Grand parti à Grand Yoff, «nous allons user de tous les moyens légaux pour rentrer dans nos droits». Babacar Diop d’ajouter, dépité : «C’est clair, le régime malintentionné a volé notre victoire.»
Expliquant la «forfaiture» du régime, Pape Gning désigne les ordres de mission qui sont au nombre de «7 643» et qui ont biaisé ces résultats. Babacar Diop trouve cela «inadmissible». «Jamais dans l’histoire du vote cela ne s’est vu», dit-il. Pourtant, révèle-t-il, le responsable politique du Grand parti et plénipotentiaire de Mts, en l’occurrence Mbacké Ndiaye, lors d’une rencontre entre le préfet de Dakar et la direction générale des Elec­tions, avait souligné la nécessité d’établir un listing réel des ordres de mission. Mais, souligne-t-il, «une réponse ne lui a pas été donnée». Et hier, au petit matin (Ndlr : la nuit du mercredi), s’offusque-t-il, «on vient nous présenter dans le département de Dakar 7 463 ordres de mission qui ont été délivrés». Une raison suffisante pour Babacar Diop de dire que ces élections ont été «tripatouillées».
Revenant encore sur les couacs et les dysfonctionnements qui ont marqué l’organisation des élections de ce 30 juillet, M. Diop fustige l’attitude de l’autorité territoriale. «Je confirme les propos de mon collègue Barthélemy Dias qui disait que l’écrasante majorité des préfets et sous-préfets sont complices de cette forfaiture. Ces gens-là doivent se départir de la politique, ce sont des administrateurs civils qui doivent travailler exclusivement pour le compte de l’Etat», recadre-t-il furieux.

Présidence de l’Assemblée nationale : Mts veut présenter la candidature de Khalifa Sall
Le Mts de Grand Yoff porte la candidature de Khalifa Sall à la présidence de l’Assemblée nationale et exige sa libération. «Sa candidature doit être constatée par un huissier», indique Babacar Diop qui souligne qu’actuellement le maire de Dakar est un député. «Il bénéficie d’une immunité parlementaire. Il doit sortir de prison», clame-t-il. «Macky Sall a assez fait de mal à Khalifa Sall. Nous alertons l’opinion nationale et internationale que nous ne pouvons plus continuer à tolérer cette dérive», indique-t-il sur un ton ferme.

ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here