PARTAGER

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) affirme que Karim Wade n’a jamais fait de démarches pour obtenir une grâce présidentielle. La preuve, le Secrétaire général du Mouve­ment des élèves et étudiants libéraux (Meel) a battu hier en brèche la déclaration de l’ancien Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye. «S’il dit que Karim lui a demandé d’aller chez le défunt Khalife général des mourides, Youssou Ndour et Macky Sall pour sa libération, je dis que c’est faux. Karim wade n’a jamais eu confiance en Ndéné. Et ce dernier n’est jamais allé en prison pour lui rendre visite», a cogné Victor Sadio Diouf. Qui n’a pas mâché ses mots, pour parler des responsables de l’Initiative pour la réélection de Macky Sall en 2019. «C’est à cause du manque de compétence de Souleymane Ndéné, de Pape Samba Mboup, et de Serigne Mbacké Ndiaye que Abdoulaye Wade a échoué à l’élection présidentielle de 2012. Ils ont trahi Me Wade et le Sénégal.»
Il a poursuivi : «Comme ils ne sont pas célèbres, ils veulent se faire un nom. Serigne Mbacké Ndiaye lui, n’a rien à dire, car il passe tout son temps à faire le tour des bureaux pour demander de l’argent du carburant.» M. Diouf, qui présidait hier la conférence de presse de la Force de lutte des étudiants de l’opposition (Fleo), a en outre déploré le rejet de Wade-fils des listes électorales, et l’emprisonnement du maire Khalifa Sall. «On a dépassé l’ère où on met des mécanismes pour écarter des candidats ou pour choisir ses adversaires. La démocratie voudrait qu’on laisse tout le monde se présenter. On ne va pas accepter une élection sans Karim et Khalifa Sall», at-il déclaré, demandant au Président Sall de choisir une personnalité neutre pour organiser l’élection présidentielle. Pour que leurs demandes soient entendues, ces étudiants de l’opposition estiment que l’heure de la révolte a sonné. «On va organiser des marches, des sit-in partout au Sénégal. Nous irons dans les universités pour mobiliser tous les étudiants», disent-ils. Sur l’affaire Cheikh Bamba Dieye, Victor Sadio Diouf et Cie ont avancé «qu’il n’a rien dit de grave. Ce qu’il a dit est connu de tous».
mfkebe @lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here