PARTAGER

Augmenter les recettes fiscales, telle l’ambition de la mairie de Pikine. Pour cela, la municipalité a organisé ces derniers jours, un atelier de renforcement de capacités à l’intention de ses agents dans le domaine de la fiscalité locale.

La ville de Pikine veut mieux outiller ses agents dans le domaine de la fiscalité locale. Elle les a conviés ces derniers jours à Saly pour leur dispenser une formation dans la fiscalité locale. Une formation dispensée par le bureau des collectivités locales de la Direction générale des impôts et domaines. Lors de cet atelier de formation, le maire de la ville, Abdoulaye Thimbo, qui présidait la cérémonie d’ouverture, s’est réjoui de cette initiative qui fait partie des exigences du programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (Pacasen) auquel la ville est déjà éligible. A en croire l’édile de la ville, les agents doivent respecter les conditions  pour pouvoir bénéficier de ce financement et de l’accompagnement du programme. Cette formation concerne les commissaires  de Pikine, qui sont les principaux acteurs de cette commission de fiscalité, ainsi que les agents des services administratifs de Pikine pour que leur travail soit plus efficient. Le maire Thimbo est convaincu qu’elle va créer de la valeur ajoutée.  «Avec cette formation, nous aurons la possibilité d’augmenter très sensiblement les recettes de la ville de Pikine. L’objectif recherché, c’est vraiment d’augmenter les capacités financières de la ville de Pikine et participer un peu à l’atteinte de ces objectifs du Pacasen», soutient le maire.
Le premier magistrat de la ville de rappeler qu’ils sont conscients que la méthode actuelle ne garantit pas un recouvrement complet. «Il est vrai qu’il y avait  des recouvrements qui se faisaient, mais nous savions tous que nous sommes en deçà des possibilités de recouvrement que nous avions. L’assiette de la fiscalité locale était un peu plus importante que ce nous avons en termes de recouvrement actuel», a reconnu Abdoulaye Thimbo.
Cette formation va ainsi aider la ville de Pikine à augmenter cette assiette fiscale et permettre un recouvrement qui pourrait booster les ressources financières de la ville.
Le budget de la ville s’élève à 7 milliards de francs Cfa, avec des  recouvrements qui tourneraient entre 3 à 4 milliards en termes de recettes fiscales.
Pour le chef du bureau de fiscalité locale, le recouvrement tournerait autour de  20, voire 25% des capacités de la ville de Pikine. Il espère voir, après cette formation, les recettes de la ville de Pikine atteindre au moins 50% ou plus.
aciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here