PARTAGER

Venu solliciter des prières auprès du Khalife général des tidianes pour la réussite de la campagne sucrière 2018 qui va démarrer dans moins de 10 jours, le Directeur général de la Compagnie sucrière sénégalaise (Css) affirme que le Sénégal n’aura pas besoin d’importer une seule tonne de sucre cette année. Vincent Leroux, qui se dit très honoré d’avoir reçu les bénédictions de l’autorité religieuse de Tivaouane, à la veille de cette dite campagne sucrière, espère «comme l’année dernière, battre encore des records de production de sucre pour le Sénégal».
Revenant sur les difficultés notées dans la précédente campagne sucrière, le patron de la Css relève qu’elles étaient surtout liées «à une conjoncture où il y a eu beaucoup d’importations de sucre qui ont gêné des ventes fin 2017 jusqu’à janvier 2018». Mais indique M. Leroux, «il y a eu surtout des résultats» qu’il estime à 144 mille tonnes de sucre produites. «Et jusqu’à présent, alors que l’inter campagne se termine, on consomme toujours le sucre du Sénégal. Nous allons recommencer la production le 20 de ce mois et à la fin du mois, on recommencera à consommer du sucre sénégalais, y’aura même pas eu besoin d’une seule tonne importée cette année», affirme-t-il. A la question de savoir si la Css sera en mesure de satisfaire le marché local ? Le Dg de la Css de répondre que «c’était un peu exceptionnel à cause des importations en début d’année, le marché fait environ 200 mille tonnes. Notre projet est de produire les 200 mille tonnes d’ici 4 à 5 ans avec les extensions prévues de la compagnie. Mais notre projet vient couvrir la totalité du marché sénégalais d’ici à 2025».
Au-delà et revenant sur l’appui apporté au Khalife général des tidianes composé de 20 tonnes de sucre et des bouteilles d’eau minérale en quantité, pour une bonne organisation de l’édition 2018 du Maouloud, le patron de la Css Vincent Leroux, de signaler «qu’il y a beaucoup de tidianes au sein de notre compagnie et nous pensons que c’était important pour eux et pour nous tous salariés de la compagnie d’être si honorés de recevoir la bénédiction du khalife à la veille de la campagne sucrière qui s’ouvre le 21 novembre».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here